Défi Un dessert aux herbes

Pour participer :
Il faut être blogueur, ou pas, et publier sur votre blog, ou envoyer à Stéphane (
stephane@recettes.de), une recette de dessert, composée d’une ou plusieurs herbes aromatiques.

Tout vous expliqué, ici : http://recettes.de/defi-dessert-aux-herbes

fthrline

Ingrédients pour 1 Chausson :

  • 2 ou 3 kumquats
  • le reste de pâte de la tarte à l’ananas (RECETTE 2)
  • du sirop de safran (moi, je le fais moi-même mais vous pouvez en acheter, chez Harmony, de ma part).

fthrline

Préparation :

1) Avec l’appareil à chausson de Tupper, découper la pâte.

2014-06-16 18

Ça vous pouvez le commander à Christine ou à Amandine, toujours de ma part.

2) Laver, couper et épépiner les kumquats et les disposer sur la pâte, avec le basilic grossièrement ciselé et un filet de sirop de safran.

2014-06-01 15

3) Fermer le chausson de kumquats à l’appareil.

2014-06-01 15 2014-06-01 15

4) Mettre à cuire à 180°C, pendant 20 à 25 minutes…
Servir tiède.

Karine

fthrline

10011645_10154208327890517_1057200369910851594_o


Pour cette recette, voici ce que je vous propose :

« Aujourd’hui en accord avec la recette de Karine, le chausson de kumquats, safran et basilic, un chausson à la saveur acidulé, légèrement safrané, aux notes d’agrumes et de basilic, je partirais sur la cuvée les Brumes du Château Lestignac, un vin autour du Sémillon botrytisé et de l’Ugni blanc en macération.
Un vin légèrement moelleux (40g de sucre résiduel) qui, avec une belle fraicheur se mariera à merveille à ce dessert, cette sucrosité aérienne soulignera les délicates saveurs du chausson. Les arômes d’agrumes confits, de miel, de safran et des notes herbacés viendront en parfaits accords avec les kumquats, le safran et le basilic.

Le Botrytis cyrenea appelé également pourriture noble, est un champignon essentiel à la réalisation d’un vin liquoreux type Sauterne, Sélection de grains nobles…
Il se développe sur la pellicule du raisin, il puise dans le raisin, l’eau qu’il contient, jusqu’à obtenir un raisin rôtis, confits.
Les vins issus de raisins botrytisés, ont une forte concentration en sucre résiduel, avec des arômes de miel, de fruits confits…
Cela dépend de la trame aromatique des cépages.

Pour la macération, l’Ugni blanc ramassé à maturité, est ensuite éraflé et mis en cuve sur le principe d’une vinification en rouge.
La macération est plus ou moins longue suivant ce que recherche le vigneron.

Dans le cas de la cuvée les Brumes de Lestignac, l’Ugni blanc est là pour emmener de la fraîcheur (acidité), quelques tanins pour emmener de la structure, des arômes de safran, herbacé et agrumes. Le Sémillon lui apporte de la sucrosité, de la rondeur, une complexité aromatique des notes de miel, d’agrumes confits, de pommes caramélisés… »

Une bien belle description, un partage qui donne envie d’y goûter.
Merci beaucoup.
fthrline

Geoffroy Gamba