Rendez-vous était donné ce week-end avec Florent Beuchet (Créateur de la Compagnie des Indes) afin de visiter la Distillerie Les Fils d’Emile Pernot propriété familiale à La Cluse et Mijoux. Ainsi que de visiter les installations de la Compagnie des Indes au sein de la Brasserie La Rouget de Lisle à Bletterans et de découvrir le métier d’embouteilleur indépendant de rhum.

Distillerie Les Fils d’Emile Pernot

Distillerie Les Fils d’Emile Pernot

Historique de la distillerie :

La maison Emile Pernot, plus que centenaire, a une lignée directe ancrée dans les origines de la fameuse liqueur nommée absinthe.

En effet, la légende veut qu’à la mort d’Ordinaire, à la fin du 18ème siècle, sa précieuse recette originale passa dans les mains de 2 sœurs suisses de la famille Henriod, qui, à leur tour, la vendirent au Major Dubied de Couvet, lui permettant ainsi d’établir, avec son gendre Henri-Louis Pernod, la toute première distillerie d’absinthe à Pontarlier en 1805. 16 litres d’absinthe seulement sortaient chaque jour des 2 alambics de cette petite distillerie.

Dubied se sépara plus tard de Pernod (qui de son côté lança sa propre fabrique connue sous le nom de Pernod Fils) et continua sous le nom de « Dubied Père et Fils ».

En 1872, Fritz Duval rejoint Dubied et la distillerie devient « Dubied et Duval ».

En 1879, son fils Henri-François Duval quitte la compagnie pour lancer sa propre affaire sous le nom de « H.F. Duval », qui, elle-même, fut rachetée en 1889 par Eugène et Adolphe Parrot pour ainsi devenir « Parrot Frères ».

En 1889, le jeune Emile-Ferdinand Pernot, originaire de la région de Fougerolles où il était distillateur, s’associe aux frères Parrot pour fonder la maison « Emile Pernot et Cie » au 1 rue du Mont à Pontarlier.

Le premier enregistrement au Tribunal de Commerce date du 1er octobre 1889.

La première étiquette d’Extrait d’Absinthe « Absinthe Pernot » apparaît le 12 octobre 1889.

Il dépose aussi de nombreuses autres marques, notamment « Pernot Emile ».

C’est son fils, Emile-Joseph Pernot, rescapé de Verdun, qui déposera plus tard la célèbre marque « Emile Pernot ».

En 1908, Emile-Joseph Pernot, alors âgé de 30 ans, entre comme contremaître à la distillerie Cousin Jeune au lieu-dit Le Frambourg à La Cluse et Mijoux, dont il prend la direction technique.

En 1919, au décès d’Emile-Ferdinand Pernot, son fils Emile-Joseph prend la succession au 13 rue des Lavaux, puis au 2 quai du Doubs, toujours à Pontarlier. Ses enfants, Roger-Emile et Georges Pernot travailleront avec lui dès leur plus jeune âge avant de poursuivre leur association en fondant la maison « Les Fils d’Emile Pernot ».

En 1979, Emile-Gérard Pernot, arrière-petit-fils d’Emile-Ferdinand, prend la tête de la distillerie Pernot et ce jusqu’à sa retraite en janvier 2005 où il cède alors son activité en majorité à Pierre Beuchet.

En 2006, la Maison Pernot rachète la célèbre distillerie « Deniset-Klainguer » située rue Montrieux à Pontarlier et créée en 1867 par Henri Deniset Jeune.

La distillerie Emile Pernot peut ainsi élargir sa gamme de produits, et notamment y inclure la fameuse liqueur de sapin Deniset-Klainguer.

En août 2009, la distillerie s’agrandit en déménageant à La Cluse et Mijoux au lieu-dit le Frambourg, dans le magnifique bâtiment de l’ancienne distillerie Cousin Jeune, juste au pied du Château de Joux, là-même où le jeune Emile-Joseph Pernot avait fait son ascension un siècle plus tôt. Au même moment, le natif de La Cluse et Mijoux Dominique Rousselet est nommé gérant de la distillerie, et le réputé David-Nathan Maister, qui fait autorité dans le domaine de l’absinthe, rejoint la direction en tant qu’actionnaire.

Château de Joux

Les Alambics :

Les magnifiques alambics en cuivre vieux de plus d’un siècle utilisés par la maison Pernot pour la distillation d’absinthe proviennent de la très célèbre fabrique Egrot. Ils ont été spécialement étudiés et construits pour la distillation d’absinthe. Ce sont les seuls alambics de ce type encore en fonction dans le monde, permettant ainsi à la Distillerie Les Fils d’Emile Pernot de produire des absinthes d’une qualité exceptionnelle selon des méthodes restées inchangées depuis plus de 100 ans.

Alambics

L’élaboration de l’Absinthe et Anisés :

Mélange de plantes

Pour réaliser de l’absinthe, on fait infuser dans un mélange de 50% d’eau, 50% d’alcool et de plantes (coriandre, fenouil, anis vert, hysope, mélisse, feuilles d’absinthe…) selon la recette entre 24 et 48 heures.

Ensuite vient l’étape de la distillation avec les alambics de 1905 et le savoir-faire de la maison.

Pour l’absinthe blanche et les anisés, seront uniquement réduit à l’eau osmosé. Pour obtenir une absinthe verte, il y aura une nouvelle infusion de plante dans le distillat puis réduction à l’eau osmosé au degré souhaité.

Absinthes, Anisés, Liqueur de Sapin, Liqueur de Gentiane.

J’ai pu goûter les deux anisés Vieux Pontarlier, rafraichissant, pas écœurant et ni trop doux. Concernant les absinthes, nous avons goûté la Cousin Jeune (blanche), Bourgeois 55°, Un Emile Verte à 45° et la Vieux Pontarlier à 65°. Chacune sa recette, ma préférence va à la Vieux Pontarlier, la plus élégante et complexe.

Dégustation d'Absinthe

Les meilleures absinthes sont les absinthes issues de la distillation, on trouve des absinthes issues d’une simple macération dans de l’alcool.

L’élaboration de la Liqueur de Sapin :

Pour la liqueur de sapin, même principe que précédemment. On fait infuser un mélange de 25 plantes dans une solution d’alcool et d’eau. Ensuite vient la distillation, à la fin de celle-ci une infusion de bourgeon de sapin.

A la dégustation nous sommes dans un style proche d’une célèbre liqueur produite à Voiron.

Liqueur et eau-de-vie de Gentiane :

Racine de Gentiane

Pour produire l’eau-de-vie de gentiane, il faut l’équivalent de 15kg de racine de gentiane pour produire une bouteille.

On met les racines à fermenter, cela donnera un moût à 3° qui sera ensuite distillé pour obtenir l’eau de vie de gentiane.

Spiritueux très élégant, aux arômes racinaires et délicat, avec une très longue persistance en bouche.

Concernant la Pontiane (liqueur de Gentiane), elle est issue d’une macération de racine de gentiane dans de l’alcool et avec un ajout d’eau-de-vie de gentiane. Légèrement adouci pour en faire une liqueur.

Une liqueur rafraichissante, de jolis amers, une bouche délicate à boire fraîche. A utiliser en Spritz ou avec un bon tonic.