1922421_10203234790573230_1379819422_nLe domaine est situé en Emilie Romagne sur les contreforts des Apennins, sur les colli Piacenti.

Entre 350 et 600m d’altitude, le vignoble Denavolo s’étend sur 5.5 hectares, le nom est à la fois celui de la montagne surplombant la cave et du lieu-dit où est planté le vignoble.

Malgré un climat chaud et sec, les fluctuations de température, à cette altitude, entre la nuit et le jour sont de plus 10°C. Les vins ont tous une belle fraîcheur et une forte minéralité.

En 2006, Giulio Armani a créé ce domaine, cultivant en fermage des vignes d’une trentaine d’années sur une parcelle de 2 hectares, Debe. Tout l’encépagement du domaine est blanc, favorisant les cépages locaux.

Toute la production suit les principes de la vinification en rouge, les raisins sont éraflés, foulés puis restent plusieurs mois en macération avec les pellicules afin de libérer dans le vin l’ensemble des composés aromatiques et phénoliques. Les vins présentent alors une belle couleur orangée.

1958223_10202984960803435_1563236990_n

Catavela 2012 :

Encépagement : Malvasia di Candia Aromatica, Ortrugo, Marsanne, Sauvignon blanc et Santa Maria. Macération de deux mois.

Robe rose aux reflets pâle, brillante.

Nez aromatique et frais, fruits jaunes, floral et agrumes.

Attaque fraîche, évolution sur la rondeur soutenue par une belle fraicheur. La rétro olfaction sur le citron, les fruits jaunes. La finale est fraîche et persistance aromatique longue. Un joli vin que l’on peut prendre en apéritif, avec un fromage de chèvre, autour de légumes grillés ou avec un dessert à base d’agrume.

Dinavolo 2008 :

Encépagement : Malvasia di Candia Aromatica, Ortrugo, Marsanne et un cépage autochtone oublié. Macération de 4 à 7 mois.

Robe orange aux reflets dorés, légèrement trouble.

Nez aromatique et élégant, écorce d’orange, cire d’abeille, fleurs jaunes.

L’attaque est fraîche, la bouche dynamique enrobé d’un léger gras, bel équilibre, belle structure tannique. Rétro olfaction sur l’écorce d’orange, les agrumes, minéral. Persistance aromatique longue et finale fraîche. Un très beau vin que l’on peut accorder avec une poularde et des champignons, bisque de homard, ris de veau ou d’agneau, artichauts et risotto de légumes, fromages.

Je suis un grand fan des vins de Giulio, des « vins oranges », une des spécificités du vignoble italien. Ce genre de vins c’est un peu comme le vin jaune, on aime ou pas mais cela ne laisse pas indifférent et permet une palette d’accords mets et vins étonnants.

Geoffroy Gamba