Présentation du domaine Nicolas Perrault :

Nicolas Perrault

Nicolas Perrault a travaillé comme chef de culture au Château de la Crée à Santenay avant de revenir sur le domaine familial lors du départ à la retraite de son père en 2011.

Actuellement, il  travaille en parallèle pour le Château de la Tour à Vougeot, tout en gérant les 4 hectares de vignes qu’il a soigneusement sélectionnés dans le patrimoine familiale pour démarrer son domaine. En attendant de récupérer des parcelles qui ont été donné en fermage. Un Bourgogne pinot noir appelé le Petit Nicolas, une parcelle de Santenay, des Maranges 1er cru blanc et rouge.

Visite de la Parcelle Maranges 1er Cru Clos de la Fussière

Nicolas Perrault multiplie ses efforts et ses investissements pour pouvoir vinifier des raisins de grande qualité. Une viticulture respectueuse de l’environnement, vendanges manuelles en cagettes…

En vinification Nicolas prends grand plaisir à travailler avec une grande part de vendange entière dans ces cuvées rouges. Le pourcentage variant selon le millésime et les parcelles. La cuverie est une vaste bâtisse cistercienne datant du XV° siècle avec des murs et une charpente d’époque. Les élevages se font en fûts exceptés pour la cuvée de Bourgogne pinot noir qui reste en cuve béton. L’utilisation des pompes est réduite à son maximum grâce au travail par gravité.

maranges-1er-cru-clos-de-la-fussiere-blanc

Lors de mon périple en Bourgogne début septembre, je souhaitais déguster le millésime 2015 afin de me faire un dernier avis. Pour beaucoup de domaine, les vins ne vont pas tarder à être soutiré (dans l’automne) puis mis en masse en cuve.

Suite à cette mise en masse, les vins vont s’affiner avant la mise en bouteille.

Santenay rouge 2015 :

Nez fin et élégant, sur la cerise, la réglisse, le poivre, les fruits rouges et quelques notes fumés.

L’attaque en bouche est fraîche, évoluant vers plus de rondeur, des tanins fins et soyeux, bien équilibré avec une belle structure pour un village. La rétro olfaction sur la cerise, la fraise, le cassis la mure et les épices. La finale est fraîche, la persistance aromatique moyenne.

Maranges 1er Cru La Fussière rouge 2015 :

Nez frais et délicat, sur la griotte, les fruits noirs et les épices.

L’attaque est fraîche, la bouche ciselé, des tanins ferme, bel équilibre. La rétro olfaction sur les épices, la griotte, groseille et des notes salines. Finale tendue et persistance aromatique moyenne.

maranges-1er-cru-clos-de-la-fussiere

Maranges 1er Cru Clos des Rois 2015 : (50% vendange entière)

Nez soyeux et élégant, sur la cerise, le cassis, framboise, réglisse et des notes fumés.

L’attaque est fraîche, la bouche tendu enrobé d’une belle matière, des tanins fins et élégants, bel équilibre. La rétro olfaction cerise, cassis, fumé et des notes herbacés apportant de la complexité. La finale est fraîche, la persistance aromatique longue.

maranges-1er-cru-clos-des-rois

Maranges 1er Cru  Clos des Loyères 2015 : (100% vendange entière)

Nez suave et délicat, sur les fruits noirs, les épices (poivre, réglisse…) et les plantes aromatiques (sauge, thym…)

L’attaque est fraîche, bouche ronde soutenu par une belle fraîcheur, de la matière, très bel équilibre, des tanins crayeux (texture) et élégants. La rétro olfaction sur les fruits noirs, les épices, la sauge. Finale fraîche, persistance aromatique longue.

Maranges 1er Cru Clos Roussots 2015 : (100% vendange entière)

Nez dense et frais, sur la cerise Burlat, le bâton de réglisse, la mûre et des notes herbacés.

Attaque ronde, la bouche évoluant vers plus de tension, une grosse matière, des tanins présents restant élégants, superbe équilibre. La rétro olfaction sur la réglisse, le thym, la sauge, les fruits noirs, le poivre. Finale fraîche et persistance aromatique très longue.

Une très belle dégustation sur fût, tout au long de la dégustation nous sommes montés en intensité. Chaque terroir exprimant son caractère, à l’aveugle les Maranges risquent d’en surprendre plus d’un. Concernant le Maranges 1er Cru La Fussière blanc, j’étais tellement concentré par la dégustation et les explications de Nicolas que j’en ai oublié de prendre des notes.

Un vigneron à suivre de très près.