Ça y est l’été est enfin là ! On voyage à Barcelone ou même à Buenos Aires le temps d’un apéro ou d’un pique-nique avec ces empanadas poulet, olives et raisins secs.
En prime, les convives seront impressionnés, c’est fastoche à faire et il y a même du vin à boire avec.
J’avais déjà essayé avec du thon et des tomates. Cette fois-ci, j’ai fait une recette tirée d’un magazine avec du poulet, olives et raisins secs pour un accord sucré-salé intéressant… et facile à faire.
Vous pouvez aussi bien utiliser du poulet frais que des restes de poulet rôti par exemple.
Ils peuvent être préparés à l’avance et mangés chauds ou froids.
La pâte brisée peut être maison ou du commerce.
EASY je vous dis !

empanadas-poulet-olives-radis-roseIngrédients :
1 rouleau de pâte brisée ou de la pâte maison
140g de filet de poulet ou des restes de poulet rôti
50g d’olives noires
50g de raisins secs
Sel
1 cuillère à soupe de crème fraîche
1 jaune d’œuf et un trait de lait
1 cube de bouillon

Si vous n’utilisez pas des restes de poulet, essayez de cuire le poulet au court bouillon afin qu’il soit bien tendre au lieu de juste le passer à la poêle.

Mettre un bouillon cube à bouillir.

Émincer le poulet et le mettre dans l’eau 7 minutes environ.

Dans une poêle, faire revenir tout doucement le poulet avec les olives et les raisins secs.

Saler si les olives elles ne le sont pas trop.

Ajouter une cuillère de crème fraîche et réserver.

Étendre la pâte au rouleau et faire des cercles avec un emporte-pièce.

Farcir les empanadas : déposer de la garniture sur chaque cercle, ni trop, ni trop peu.

Sceller avec une fourchette.

Badigeonner avec un mélange œuf battu et lait.

Mettre 20 min au four préchauffé à 220° jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

Si vous trouvez que les olives sont un peu trop fortes, vous pouvez diminuer la quantité et mettre plus de raisins.

Ingrid

Je vous propose en accord mets-vin :

En accord je propose avec les empanadas, un Savagnin « ouillé » du jura, je pense à la cuvée Chalasse sur Marnes bleus du Domaine Ganevat. La fraicheur du savagnin apportera du relief aux saveurs du plat, de la vivacité à l’accord, la rondeur et la structure du savagnin permettra d’accompagner la texture croustillante de la pâte, ainsi que la chair du poulet.
En alternative je propose un vin rouge autour du cépage Grenache pur ou en assemblage avec la Syrah ou le Mourvèdre, il faudra le choisir avec une belle fraîcheur et des tanins fins. Vous devriez trouver votre bonheur en Provence, Languedoc ou le Sud de la Vallée du Rhône. Un vin aux arômes de garrigues se mariera à merveille avec les empanadas, la fraicheur du vin permettra de souligner les saveurs du plat et des tanins fins pour respecter la chair du poulet.

Cette recette a été proposée dans le cadre de la battle food, une compétition mensuelle entre blogueurs sur un thème donné.
Ce mois-ci, le thème est les tapas donné par Delices Cookies.

Geoffroy Gamba